DÉCOUVREZ LA OROTAVA

Itinéraire des points de vue

L’objectif de cet itinéraire est d’offrir aux visiteurs une vision globale de la Ville de La Orotava, de leur montrer sa géographie exceptionnelle, l’impressionnant paysage naturel dans lequel elle se trouve, afin qu’ils puissent observer les différents microclimats qu’elle offre, sachant
que son extension, 218 kilomètres carrés, en fait la plus grande municipalité de l’île de Tenerife et l’une des plus grandes des îles Canaries. Un parcours qui va de la côte, où la ville dispose de trois magnifiques plages de sable noir, jusqu’au sommet, couronné par l’impressionnant Pico del Teide avec ses 3 715 mètres de haut et dont environ 78% du parc national appartient à la ville.

Il s’agit d’un itinéraire qui passe entre les points de vue, nous offrant des images différentes et variées et qui nous rapproche du paysage, du secteur économique primaire, de la particularité d’un peuple et de ses membres, vus à partir d’un prisme naturaliste et qui nous permet également d’observer à l’œil nu la qualité de notre ciel nocturne : les étoiles, les constellations,
la Voie Lactée…

Parcours : Point de vue de Humboldt – Point de vue de Pino Alto – Point de vue de Mataznos – Point de vue de Vista sur La Palma – Point de vue de La Ruleta – Point de vue de Plaza de Benijos – Point de vue de Cuesta de La Perdoma – Point de vue de El Bollullo.

(ITINÉRAIRE RECOMMANDÉ EN VOITURE)

1. – Point de vue de Humboldt.

Sur la route principale La Orotava – Santa Cruz et avant d’atteindre la zone connue sous le nom de Cuesta de la Villa, nous rencontrons ce point de vue, situé à 320 mètres au-dessus du niveau de la mer, dont la vue a fortement impressionné l’imagination et la sensibilité exquise du grand naturaliste allemand Alexander von Humboldt, qui s’est agenouillé lorsqu’il a
contemplé pour la première fois la vue depuis cet endroit. Il nous permet de contempler confortablement toute la vallée de La Orotava, la zone agricole d’El Rincón, les falaises de la côte, la diversité des cultures de l’arrière-pays, le vert des montagnes et l’image majestueuse du mont Teide.

2.- Point de vue de Pino Alto.

En remontant la route principale TF-21 en direction du parc national du Teide et au kilomètre 5, nous arrivons à la bifurcation à gauche vers le quartier populaire de La Florida. Nous prenons cette bifurcation et continuons la route jusqu’à ce que nous atteignions ce petit point de vue, situé à 575 m d’altitude, qui offre néanmoins une vue panoramique impressionnante et qui est rarement très fréquenté. Depuis la place de l’église, nous avons également une vue exceptionnelle.

3.- Point de vue Mataznos.

Nous continuons sur la route TF-21 et au kilomètre 19, nous arrivons à ce point de vue, situé à 1 248 mètres au-dessus du niveau de la mer. Nous profitons d’une vue centrale sur la vallée de La Orotava, dans des conditions météorologiques optimales, bien que parfois, il soit possible d’observer d’ici le phénomène connu sous le nom de « mer de nuages », qui se produit entre 800 et 1 300 mètres d’altitude en raison de la proximité à la mer de la chaîne de montagnes dorsale et des vents habituels de la commune, les alizés du nord-est, qui marquent le climat doux de la ville tout au long de l’année.

4.- Point de vue sur La Palma.

Il est situé au kilomètre 20 de cette route, à environ 1 350 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il doit son nom au fait qu’à l’horizon, au nord-ouest, vous apercevez l’île voisine, avec au centre la Caldera de Taburiente, un gigantesque cratère d’un périmètre de 28 kilomètres. Il est particulièrement plaisant d’observer la grande étendue de forêt qui s’étend devant nous.

5.- Point de vue de La Rose de Pierre.

Au kilomètre 22,5 de la TF-21, nous arrivons à ce point de vue, où nous pouvons admirer cette curieuse structure qui est le résultat d’une combinaison de processus qui ont commencé lorsque la coulée de lave s’est refroidie. Lorsque la lave se solidifie, sa masse se contracte et se fissure, les roches ont donc tendance à se fracturer et, à cette occasion, elles ont adopté la forme d’une rose, également connue sous le nom de marguerite de pierre, car ses pétales ressemblent à cette fleur.

6.- Point de vue de La Ruleta. 

En suivant la route après le carrefour du Portillo et en se dirigeant vers le Parador National, juste en face de celui-ci, nous atteignons ce point de vue, peut-être l’un des plus visités de l’île, situé à 2 135 mètres au-dessus du niveau de la mer. Nous avons devant nous la Vallée d’Ucanca, une magnifique vue panoramique sur cette plaine, la plus grande du Parc National. À
droite, nous pouvons voir les Roques de García, des formations rocheuses verticales et gigantesques, parmi lesquelles se détache le Roque Cinchado, haut de 27 mètres. Devant, l’immense masse connue sous le nom de La Cathédrale

7.- Point de vue de la place de Benijos.

Nous retournons d’où nous venons, en rejoignant la TF-21 et en prenant la bifurcation vers le quartier de Benijos, dont la place, dotée d’une aire de loisirs pour enfants et située à 910 m d’altitude, offre une vue panoramique très intéressante sur la vallée et les parcelles dans lesquelles sont plantées les fameuses pommes de terre des hauts plateaux de La Orotava.
Nous continuons à descendre et prenons la route principale La Orotava – Los Realejos en passant par La Perdoma (TF-324) en direction du point de vue de la Côte de La Perdoma.

8.- Point de vue de la Côte de La Perdoma.

Situé dans la zone viticole la plus solidement implantée de la ville et à 425 m d’altitude, il nous permet de profiter d’un panorama essentiellement agricole, avec des arbres fruitiers, des vignes et des légumes, qui confèrent à la zone un charme particulier.

En traversant le centre-ville de la municipalité et en se dirigeant vers la zone de El Rincón (TF- 176), nous nous dirigeons vers la côte.

9.- Point de vue El Bollullo.

Sur la côte de la Ville de La Orotava, nous trouvons ce point de vue qui nous permet de voir la plage de El Bollullo à gauche, avec des vues vers la municipalité de Puerto de la Cruz, et à droite la plage de Los Patos et la plage de El Ancón, toutes deux avec du sable noir volcanique et une mer avec laquelle il est conseillé de prendre des précautions en raison des courants qui
existent dans la zone.

C’est la fin de cet itinéraire qui a permis de montrer les délimitations de la commune, en en faisant le tour et en offrant différents points de vue panoramiques.